The first row is for desktop, and second row is for Tab and Mobile.
You can right click on this text and use Navigator for easy editing. This text message is hidden on all screens using Advanced/responsive tab on left.

Salaire serrurier : quelle fourchette espérer après son CAP ?

Sommaire

Lorsqu’on envisage de se former à un métier manuel comme la serrurerie, il est légitime de se poser la question du salaire après l’obtention de son CAP. En effet, comme pour toute profession, la rémunération est un élément important qui influence le choix d’une carrière et la satisfaction professionnelle. Le salaire de serrurier est calculé en fonction du taux horaire brut ou du salaire brut mensuel.

Consultez le site d’Obert, https://www.obert-toulouse.com/  pour faire appel à un serrurier disponible à tout moment.

 

Les facteurs qui influencent le salaire d’un serrurier après un CAP

 

Le salaire d’un serrurier est calculé de plusieurs façons, que ce soit par heures de travail, par mois ou par an, en brut ou en net, selon le contrat de travail et le secteur d’activité. Les salaires sont payés en fonction du temps de travail effectué et sont soumis à des cotisations salariales et patronales. Plusieurs facteurs influencent le salaire d’un serrurier après l’obtention de son CAP en serrurerie :

  • les compétences et l’expérience professionnelle : les serruriers qui ont acquis des compétences supplémentaires, telles que la maîtrise de techniques spécifiques comme la soudure, fabrication de pièces sur mesure auront une rémunération plus élevée. De même, les serruriers ayant une expérience professionnelle significative ont une plus grande connaissance du métier et sont donc mieux rémunérés ;
  • les régions et les villes d’exercice : le salaire d’un serrurier varie selon les régions et les villes où il exerce. En effet, le coût de la vie et le niveau de demande diffèrent d’une région à l’autre. Les grandes villes, où la demande est souvent plus forte, ont également tendance à offrir des salaires plus élevés ;
  • les types d’entreprises qui embauchent des serruriers : les serruriers travaillent dans différents types d’entreprises, allant des entreprises artisanales aux grandes entreprises de construction. Les salaires varient selon la taille et la réputation de l’entreprise ;
  • les avantages en nature : tels que les tickets restaurant, la mutuelle d’entreprise ou les primes, influencent aussi la rémunération d’un serrurier.

Combien gagne un serrurier après un CAP ?

 

Le salaire moyen d’un serrurier après l’obtention de son CAP varie considérablement en fonction des facteurs mentionnés précédemment. Un serrurier débutant est rémunéré au SMIC horaire net ou salaire minimum de croissance, mais son salaire augmente au fil des années grâce à l’ancienneté et à la revalorisation du SMIC. En moyenne, un serrurier touche un salaire brut mensuel compris de 2 000 à 2 500 euros, en fonction de sa qualification et de la taille de l’entreprise pour laquelle il travaille. Les heures supplémentaires sont aussi payées en plus de ce salaire mensuel. Voici quelques chiffres clés pour se faire une idée de la rémunération moyenne d’un serrurier en France :

  • pour les débutants, la fourchette salariale moyenne se situe de 1 500 à 1 800 euros bruts par mois ;
  • pour les professionnels expérimentés, la rémunération moyenne va jusqu’à 2 500 euros bruts par mois.

Le calcul du salaire est effectué mensuellement ou annuellement, en considérant les primes d’activité, les indemnités journalières, et les retenues sur salaire tel que l’impôt sur le revenu. Il convient de noter que ces chiffres ne sont que des estimations, et que la rémunération varie en fonction des facteurs évoqués précédemment. Il est aussi important de souligner que la profession de serrurier offre des perspectives d’évolution de carrière, notamment vers des postes de chef d’équipe ou de responsable d’atelier, qui offrent une rémunération plus élevée. 

 

Comment augmenter sa rémunération après un CAP en serrurerie

 

Après l’obtention de leur CAP en serrurerie, les serruriers peuvent envisager plusieurs moyens d’augmenter leur rémunération au fil du temps. Il est possible d’augmenter sa rémunération en progressant dans son échelon, en négociant une prime ou en suivant une formation complémentaire pour se spécialiser.

 

Acquérir de nouvelles compétences

En suivant des formations complémentaires, les serruriers acquièrent de nouvelles compétences et se spécialisent dans des domaines spécifiques comme la soudure, fabrication de pièces sur mesure, etc. Ces compétences supplémentaires leur donneront l’occasion de postuler pour des postes mieux rémunérés ou d’augmenter leur rémunération dans leur entreprise actuelle.

 

Se perfectionner dans son métier 

En acquérant une expérience significative dans leur métier, les serruriers améliorent leur connaissance du métier, et ainsi devenir des professionnels plus compétents et efficaces. En conséquence, ils auront le droit de prétendre à des postes mieux rémunérés ou de négocier une augmentation de salaire auprès de leur employeur actuel.

 

Se tenir informé des évolutions du marché 

Les serruriers ont à suivre l’évolution du marché de la serrurerie pour identifier les opportunités d’emploi et de progression de carrière. En surveillant les offres d’emploi et les salaires pratiqués dans leur région, ils identifieront les entreprises proposant des rémunérations plus attractives.

 

Créer sa propre entreprise 

En créant leur propre entreprise, les serruriers deviennent leur propre chef et auront le droit de fixer leur propre rémunération en fonction de leur chiffre d’affaires et de leur rentabilité.

Actualités récentes

Retrouvez toutes les informations sur la formation professionnelle continue.

Copyright © 2022 | Tous droits réservés.